Une idole de l’islam européen, visée !

Posted by on mars 27, 2018 in Actualités | Commentaires fermés sur Une idole de l’islam européen, visée !

Une idole de l’islam européen, visée !

 

Mobilisation grandissante autour de l’affaire judiciaire de l’islamologue suisse

C’est sur la toile du web, que les soutiens se comptent et retransmettent la riposte qui est née autour du mouvement crée fin janvier ‘‘ Résistance et Alternatives ’’, pour continuer à promouvoir la ‘‘ pensée ’’ du petit-fils de l’instituteur égyptien et fondateur de la confrérie des frères musulmans.
Pétition, manifestations, déchaînement de tweets, vidéos de sa femme… Le maintien en détention en banlieue parisienne de l’islamologue suisse, Tariq Ramadan, cible d’un mouvement de protestations très actif du côté de l’islam militant, mais aussi dans le rang de certains recteurs de mosquées très reconnus. Depuis plusieurs semaines, des voix s’élèvent et se multiplient pour s’émouvoir du traitement judiciaire et médiatique de l’intellectuel âgé de 55 ans, accusé d’avoir tenté d’approcher des femmes. Les partisans estiment que l’état de santé de l’homme est ignoré et que son droit à la présomption d’honneur est bafoué.


Jeudi dernier, la cour d’appel a décidé de maintenir le conférencier en détention provisoire, il clame son innocence et demande sa remise en liberté pour raison de santé, il affirme en effet souffrir depuis quelques années d’une sclérose en plaque et d’une deuxième neuropathie non encore identifiée. Toutefois, l’expert médical désigné par la Chambre d’instruction a jugé que son état n’était pas incompatible avec une incarcération.

Dans la rue et devant le Palais de justice de Paris, les manifestations s’agrandissent, plusieurs personnes protestent contre son maintien en prison. Le samedi dernier, dans la capitale économie du Maroc, à Casablanca, une ‘‘ conférence de solidarité avec Tariq Ramadan ’’, s’est vite transformée en un rassemblement de nombreux manifestants.
Dans la rue et devant le Palais de justice de Paris, les manifestations s’agrandissent, plusieurs personnes protestent contre son maintien en prison. Les proches du théologien ont lancé sur les réseaux sociaux une ‘‘ Tweetstorm ’’ (une tempête de tweets) à travers des comptes sous le nom #FreeTariqRamadan. De même une pétition en ligne a été lancée affichant une participation qui a dépassé les 100 000 signatures en faveur de la libération du professeur.
Les internautes ironisent à travers des posts ; ‘‘Comment appelle-t-on un conférencier musulman avec un master en littérature française et un doctorat en études islamiques, un pilier de l’enseignement dans une université de renommée et l’un des idoles de l’islam favori dans le monde entier ? Un suspect ?’’. Une autre internaute écrit ‘’ la présomption d’innocence est un principe humain basique’’.

Dans les deux vidéos partagées dans lesquelles s’exprime la femme du théologien, ces dernières ont été visionnées plus de sept cent mille fois pour la première et cent soixante mille fois pour la deuxième. Dans la seconde vidéo, la femme argue ‘’ il y a véritablement de quoi se poser des questions et de s’interroger, si derrière toute cette affaire, il n’y aurait pas une réelle volonté politique à vouloir garder mon époux en prison’’.

Un lynchage médiatico-politique


Une soixantaine de militants de l’islam identitaire ou de l’antiracisme politique, ont signé une tribune en faveur d’une ‘‘ justice impartiale et égalitaire ’’. Parmi eu, Nabil Ennasri, universitaire et ancien directeur du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), la porte-parole des indigènes de la République et Mr. Marwen Mohammed, auteur d’un texte sur le sujet.
Les recteurs de mosquées, longtemps silencieux, ont pris la parole ces derniers jours en faveur du théologien. Ils réclament la libération immédiate du conférencier victime d’après eux, d’un lynchage médiatico-politique.